Le Conseil d’Etat rendra son verdict mercredi 17 juin concernant la demande d’annulation de l’élection sur le canton d’Argenteuil Est. Le 15 mai dernier, le rapporteur public de cette même institution avait émis un avis favorable à l’annulation de l’élection. Le jugement définitif du Conseil d’Etat pourrait être lourd de conséquence, la majorité de gauche (PS-PCF) ne tient actuellement qu’à un fauteuil, soit 20 sièges contre 19 pour la droite (UVO).

C’est sans doute la décision du Conseil d’Etat la plus attendue dans le département. Si l’avis du rapporteur public est suivi, de nouvelles élections seront organisées sur le canton d’Argenteuil Est dans un délai de trois mois après notification. Le 16 mars 2008, la communiste Marie-José Cayzac était élue avec une avance d’une vingtaine de voix sur l’UMP Philippe Métézeau faisant basculer l’assemblée départementale à gauche.

Disposant d’une majorité d’un siège au Conseil général, la gauche pourrait voir sa victoire historique de mars 2008 remise en cause. Si le Conseil d’Etat annule le résultat de l’élection cantonale d’Argenteuil-Est, tout serait à refaire. Sa décision s’annonce capitale dans un sens comme dans l’autre. Mercredi la plus haute des juridictions administrative confortera la majorité de gauche au Conseil général ou offrira la possibilité à la droite de reconquérir l’assemblée départementale.