Le Conseil d’Etat a rendu sa décision ce vendredi à 14 heures : l’élection de la communiste Marie-José Cayzac sur le canton d’Argenteuil Est est annulée. L’institution a estimé que les irrégularités constatées le jour du scrutin portant sur 28 signatures suffisaient pour annuler le résultat. En mars 2008 Marie-José Cayzac s’était imposé face au conseiller général UMP sortant Philippe Métézeau par 22 voix d’écart. Cette décision est lourde de conséquence puisqu’elle remet en jeu la majorité du département qui ne tient qu’à un siège. De nouvelles élections auront dans un délai de trois mois suivant la notification officielle.

L’élection cantonale d’Argenteuil Est est annulée pour 28 signatures différentes entre les deux tours. Avec 22 voix d’écart entre les deux candidats, cette irrégularité a suffit au Conseil d’Etat.

« C’est une décision politique et je dirai même immorale. Je considère que les griefs faits au résultat du scrutin sont imputables à mes adversaires. Là où les irrégularités ont été constatées, il s’agissait de bureaux tenus par la majorité UMP en place » peste l’élue communiste.

« On est reparti. Nous avons un bilan à défendre dont je suis fière » poursuit-elle. C’est donc « sereine et confiante » que la conseillère général se représentera devant les électeurs.