Déjà fermée en septembre 2007 alors que des élèves se plaignaient d’irritations des yeux et de la gorge, l’école des Bourguignons à Ezanville serait-elle victime du même mal ? Malgré les travaux entrepris à hauteur de 200 000 euros, 34 élèves de CM1 ainsi que leur institutrice souffrent aujourd’hui de picotements aux yeux et de nausées. Le groupe scolaire devrait cependant « rouvrir à compter du lundi 22 juin » précise la mairie.

L’installation d’une ventilation mécanique lors des trois mois de fermeture de l’école entre septembre 2007 et janvier 2008 n’aura rien changé. Le mystérieux « syndrome du bâtiment malsain », qui a fait l’objet d’une publication dans la revue Science et Avenir, frappe de nouveau le groupe scolaire des Bourguignons à Ezanville, deux ans après les premiers symptômes. 

34 élèves de cette école souffrent depuis jeudi après-midi de picotements des yeux et de nausées. Au « titre du principe de précaution » le maire UMP de la commune, Alain Bourgeois, a décidé de fermer l’école ce vendredi. L’édile se montre néanmoins rassurant. « Au vu des conclusions du médecin du SMUR présent sur place, le groupe scolaire rouvrira à compter du lundi 22 juin » indique-t-il. D’ici là, les élèves de CM1 et leur institutrice vont être soumis à des examens médicaux, sans la certitude de trouver l’origine de ce mal mystérieux.