Johan Mombaerts a remporté sa première victoire professionnelle lors de la dernière étape de la Route du Sud. Le néo-professionnel de l’équipe Auber 93 s’est montré le plus habile de son échappée pour s’imposer légèrement détaché à Castres.

 Déjà en vue sur la Ronde de l’Oise où il avait fini 6e du classement général, Johan Mombaerts a prouvé lors de la 33e édition Route du Sud qu’il était bien en forme. Si le Valdoisien a pris la 40e place du classement général, il a marqué les esprits en remportant la dernière étape de cette épreuve disputée sur quatre jours.

Dimanche dernier, entre Saint-Gaudens et Castres (210km), le pensionnaire de la formation Auber 93 a pris la poudre d’escampette en compagnie d’un petit groupe d’une quinzaine de coureurs après plus de 60 kilomètres de course. A moins de 50 bornes de l’arrivée, le groupe s’est coupé en deux, ne laissant plus que sept cyclistes à l’avant de la course (Loubet, Giunti, Marino, Charteau, Marcato, Jalabert et Mombaerts). Instigateur de cette échappée matinale avec Nicolas Rousseau (Ag2r-La Mondiale), le grimpeur valdoisien a trouvé les ressources nécessaires pour placer une attaque cinglante à quelques hectomètres de la flamme rouge.

Il franchit la ligne d’arrivée avec cinq secondes d’avance sur le reste du groupe et enlève sa première victoire chez les professionnels. Le succès final revient au Polonais Niemec (Miche). Son prochain objectif sera l’épreuve en ligne des championnats de France qui auront lieu ce week-end à Saint-Brieuc (Bretagne).

Fabien Madigou