Le Conseil d’Etat examinera vendredi matin le recours déposé par Georges Mothron pour demander l’annulation de l’élection municipale d’Argenteuil. Lors de cette séance publique, le rapporteur livrera ses conclusions. Le Conseil d’Etat rendra sa décision sous une quinzaine de jours. En mars 2008, le socialiste Philippe Doucet avait remporté le scrutin par 327 voix d’avance sur le maire sortant UMP, Georges Mothron. En octobre 2008, le tribunal administratif de Cergy-Pontoise avait rejeté le recours de ce dernier, qui a donc fait appel de cette décision.

Le recours de Georges Mothron repose sur deux principaux points. Les comptes de campagne dans un premier temps. Durant toute la campagne et même au-delà, les militants UMP ont dénoncé les comptes du candidat socialiste Philippe Doucet, pourtant validés en septembre 2008 par la Commission nationale des comptes de campagne. Le Conseil d’Etat comme les Tribunaux Administratif ont cependant le pouvoir de revenir sur cette appréciation. Ainsi le maire sortant UMP souhaitait notamment que soient inscrites dans les comptes, les dépenses faites lors de la primaire socialiste, en particulier celles de Faouzi Lamdaoui, devenu numéro 3 de la liste Doucet après le vote des militants. Une demande rejetée par le tribunal administratif de Cergy-pontoise.

Autre grief fait par l’UMP locale : la distribution de tract le jour du deuxième tour de l’élection municipale. Constat également invalidé au tribunal en octobre dernier.