Selon le député de la Marne Charles de Courson (NC), le contrôle très contraignant des voyageurs à Roissy n’est pas réellement efficace et coûte très cher. « Il est impossible de sécuriser totalement une plateforme comme Roissy qui accueille entre 50 et 70 millions de passagers », a déclaré le député, invité à s’exprimer devant la Fédération nationale de l’aviation marchande (FNAM).

 « Depuis le 11 septembre, les Américains ont imposé des procédures de sécurité très lourdes dans les aéroports, mais ça ne sert à rien, notamment à Roissy ». Charles de Courson, député Nouveau Centre qui s’est fait connaître en 2004 après avoir fait tester la sécurité des aéroports par un homme équipé d’un revolver de gros calibre et un poignard, réitère. Invité à s’exprimer devant la Fédération nationale de l’aviation marchande (FNAM), il a dénoncé l’inefficacité du contrôle des voyageurs et des bagages.

« Les procédures alourdies de sûreté coûtent 750 millions d’euros par an en France sans résultat réel », a insisté le député qui ajoute : « Il est impossible de sécuriser totalement une plateforme comme Roissy qui accueille entre 50 et 70 millions de passagers. »

Selon le député de la Marne, les tests réalisés dans plusieurs aéroports français – dont Roissy – en 2004 (deux tiers de « pénétrations » réussies, produiraient à peu près le même résultat aujourd’hui. « Aux Etats-Unis, ils ont réalisé des tests identiques, mais le résultat est « secret défense. Je sais néanmoins qu’ils ont constaté entre 35 % et 65 % de réussite de pénétration. Ce qui veut dire qu’en cas d’attaque de commando, deux sur trois passeraient ».

Un  seul pays au monde bénéficierait d’une sûreté aéroportuaire proche de 100% : Tel Aviv.