Datant du XIIIe siècle, la chapelle du château de Stors à l’Isle-Adam était en ruine lorsque Luc Capdevielle a décidé de la restaurer. Elle sera rendue au culte par l’évêque de Pontoise le 22 juillet.

« Quand j’ai vu son état, je me suis demandé si elle était restaurable ». Luc Capdevielle, 55 ans, et son épouse Laurence ont racheté voici dix ans les ruines du château de Stors et de la chapelle, situés au bord de l’Oise à l’Isle-Adam.  Les éléments les plus anciens de la chapelle datent du XIIIe siècle. C’est en 1291 que Philippe le Bel a donné son autorisation pour construire cet édifice dédié à de Marie-Madeleine. Au XVIIIe siècle  le Prince de Conti a fait appel à Contant d’Ivry pour refaire la  façade. Elle devient la chapelle privée du prince, dont le superbe château domine la rive de l’Oise.

Le 15 août 1944, les Américains bombardent une concentration de la Wehrmacht cachée aux abords du château et détruisent en partie celui-ci. Abandonnée, la chapelle est à son tour ruinée par la chute de deux arbres sur la toiture dans les années 1970.

 « Avant de nous atteler à la restauration du château, nous avons, après bien des hésitations, décidé de sauver la chapelle », raconte Luc Capdeville. Après dix ans de travaux, celle-ci a retrouvé sa charpente, sa toiture et son faste d’antan. «  Au cours de son déblaiement nous avons retrouvé au milieu des gravats un cœur de pierre, partiellement peint en rouge, qui semblait battre encore.  Puis nous avons découvert le bénitier du XIIIe siècle encastré dans un mur »

Mgr Jean-Yves Riocreux, évêque du Val-d’Oise, viendra reconsacrer la chapelle Sainte-Marie-Madeleine le 22 juillet, afin qu’elle retrouve sa vocation première. Quand au château, il manque toujours à Luc Capdevielle un million  d’euros pour reconstruire la moitié détruite en 1944…

Renseignements :
01.34.08.53.21 – 06.66.84.68.55