A Roissy, moins d’un moins après le crash du vol Paris-Rio, une nouvelle cellule de crise a été activée sur l’aéroport, mardi peu après 5 heures du matin, à la suite du crash d’un Airbus de la compagnie Yemenia qui s’est écrasé au large des Comores avec 153 passagers à bord, dont 66 Français, partis de Marseille ou de Paris.
Parmi les passagers, beaucoup vivaient en banlieue parisienne notamment à La Courneuve (Seine-Saint-Denis) et à Marseille.