Yanick Paternotte, député UMP de Roissy, a signé mercredi la pétition en ligne du collectif « Val d’Oise sans F1 ». Le maire de Sannois propose « de ranger ce projet là où il aurait toujours du être, à la poubelle ». La pétition a récolté pour l’instant 259 signatures.

Le projet de construction d’un circuit de Formule 1 à Sarcelles n’est pas du goût de tous les élus de l’est du Val d’Oise. « Ce projet est catastrophique aux niveaux environnemental et économique » insiste Yanick Paternotte. « Il va défigurer l’environnement et les paysages et consommer des terres agricoles fertiles pour quels bénéfices ? » s’interroge le député UMP de Roissy qui rappelle « les nuisances sonores déjà très présentes dans le secteur. »

L’argument de la création d’emplois, 10 000 selon le maire de Sarcelles François Pupponi, dans un secteur qui en a besoin, est également balayé par Yanick Paternotte. « Ce projet va coûter des millions pour peu voir pas d’emplois permanents dans le Val d’Oise et une activité ponctuelle sur le circuit » estime-t-il.

« Un projet techniquement difficilement réalisable »

Une autre difficulté à surmonter pour ce projet de circuit de Formule 1 se situerait au niveau de sa réalisation technique. « Le circuit se situe dans l’axe des pistes de l’aéroport de Roissy Charles de Gaulle. Il est également situé sous les lignes à très haute tension. Lors d’un grand prix de Formule 1, des hélicoptères sanitaires doivent être en mesure de décoller sans encombre à n’importe quel moment ce qui ne pourra pas être le cas dans un tel environnement » expose le maire de Sannois, en guise d’exemple.

Yanick Paternotte est la 257e personne à signer cette pétition anti-F1, aux côtés d’élus MoDem, Vert, ainsi que de nombreuses personnalités du milieu associatif valdoisien.