Le sénateur du Val d’Oise, Robert Hue, a lancé ce lundi matin sur les ondes d’Europe 1 un appel à la constitution d’un « pacte unitaire de la gauche ». Cette initiative signée par vingt politiques de gauche doit paraître dans les colonnes du Monde dans l’après-midi.
 

Après avoir lancé le « Nouvel Espace Progressiste » en décembre, Robert Hue repart au front et s’annonce prêt à « se battre pour l’union de la gauche. » Rejoint par des membres du PS comme Aurélie Fillipetti, François Rebsamen, Vincent Peillon ou encore Julien Dray, l’ancien de maire de Montigny-lès-Cormeilles veut constituer un rassemblement capable de faire face à une droite unie. « On ne va pas continuer de raclée en raclée, de défaite en défaite » explique l’ancien leader du Parti Communiste.

« Je peux être fédérateur »

Dans ce combat à mener contre la droite, Robert Hue s’estime « capable de rassembler », lui-même n’ayant « jamais manqué à l’union » comme lors de la gauche plurielle du gouvernement Jospin. Sur le terrain, le sénateur du Val d’Oise voudrait voir des « espaces » se créer pour permettre « le dialogue avec les Français. » Ce dialogue devrait se nouer autour de « cinq axes de réflexion et d’action prioritaires » écrit-il dans Le Monde: la définition d’une nouvelle éthique de la République et de la vie politique, l’approfondissement de la démocratie sociale et citoyenne, le combat pour une mondialisation solidaire et pacifique, la reconstruction de notre société autour des principes de justice sociale, d’égalité d’accès aux savoirs et à la culture et enfin la conception d’un nouveau modèle de développement économique qui soit à la fois social, écologique et progressiste.

http://www.dailymotion.com/embed/video/x9s6z0