Jouy-le-Moutier a été  le théâtre à deux reprises d’incendies de véhicules, dont la voiture de fonction du maire le 13 juillet et de deux véhicules permettant d’assurer le ramassage des déchets et des petites interventions de rénovation sur la ville, le 18 juillet, alors qu’ils étaient stationnés au centre technique municipal.
"De tels actes sont inadmissibles et nous les condamnons fermement", déclare, dans un communiqué, le bureau municipal de Jouy-le-Moutier.

"En s’en prenant au bien commun, c’est à tous les habitants de la ville que les responsables de ces incendies portent préjudice", écrivent les élus précisant que " ce sont les agents communaux qui peinent encore plus pour effectuer leur travail et les services rendus à la population qui sont pénalisés. Ces exactions dénuées de sens auront un coût non négligeable pour la ville : les assurances ne rembourseront qu’une partie des dommages et c’est autant d’argent qui ne sera pas utilisé pour financer des projets pour les Jocassiens".

Le bureau municipal déclare faire "confiance aux forces de l’ordre pour retrouver rapidement les auteurs de ces faits". Il compte également sur chaque Jocassien "qui détiendrait une information à transmettre pour aider la gendarmerie dans son enquête".