C’est officiel, Vikash Dhorasso est le nouveau président de l’ESSG dont il envisage de devenir actionnaire à court terme. Il remplace Luc Dayan à la tête du club valdoisien. L’ESSG refuse dans le même temps son inscription en CFA pour demander sa réintégration en Ligue 2.

 

 Luc Dayan et Vikash Dorasoo sont tombés d’accord. Le premier passe les rênes de l’Entente Sannois-Saint-Gratien au second. L’ancien international français devrait racheter 50% du capital du club valdoisien dans le postulat d’une intégration en Ligue 2 à terme. D’autre part, « Guy Mahut, Vikash Dhorasoo, Marc Mayor et Luc Dayan ont décidé d’un commun accord de ne pas inscrire d’équipe en CFA malgré l’aval de la DNCG, a stipulé Luc Dayan dans un communiqué de presse. Le club attend l’évolution du pourvoi en cassation déclenché  par la FFF et la LFP pour redemander, le cas échéant, réparation sportive aux instances de tutelle afin que l’équipe première soit intégrée en Ligue 2 ».

 

Comme le souhaite Vikash Dorasoo, l’accent sera mis sur la formation. « En attendant que cet arbitrage soit rendu, la SASP va tenter de rassembler autour d’elle des moyens financiers et humains pour mettre en œuvre des actions de formation pour les jeunes et pour aider des joueurs en difficulté. Elle organisera également des matchs exhibitions en lever de rideau des équipes de CFA 2 et U19 Nationaux, ainsi que des opérations spéciales de promotion du football, de communication et d’animations, des déplacements, des stages ».

 

La convention qui unit la SASP à l’association sportive de l’ESSG reste vague et sera sans doute précisée dans les semaines à venir. « Conformément à la convention qui les lie, La SASP continuera à respecter ses engagements vis-à-vis de l’association. L’association, qui gère la CFA 2 et les U19 Nationaux ainsi que toute la partie amateur du Club, continuera à s’appuyer sur la SASP qui mettra ses compétences à sa disposition ».