Normal
0

21

false
false
false

FR
X-NONE
X-NONE

MicrosoftInternetExplorer4


/* Style Definitions */
table.MsoNormalTable
{mso-style-name: »Table Normal »;
mso-tstyle-rowband-size:0;
mso-tstyle-colband-size:0;
mso-style-noshow:yes;
mso-style-priority:99;
mso-style-qformat:yes;
mso-style-parent: » »;
mso-padding-alt:0cm 5.4pt 0cm 5.4pt;
mso-para-margin:0cm;
mso-para-margin-bottom:.0001pt;
mso-pagination:widow-orphan;
font-size:11.0pt;
font-family: »Calibri », »sans-serif »;
mso-ascii-font-family:Calibri;
mso-ascii-theme-font:minor-latin;
mso-fareast-font-family: »Times New Roman »;
mso-fareast-theme-font:minor-fareast;
mso-hansi-font-family:Calibri;
mso-hansi-theme-font:minor-latin;
mso-bidi-font-family: »Times New Roman »;
mso-bidi-theme-font:minor-bidi;}

En tant que maire et président du Conseil d’administration du Centre hospitalier de Gonesse, Jean-Pierre Blazy a écrit mardi 21 juillet à Roselyne Bachelot-Narquin, ministre de la Santé et des Sports, pour demander quelles sont les dispositions particulières envisagées par le gouvernement sur le territoire situé autour de Roissy – CDG.

 

 « Une information complète et transparente à ce sujet me semble aujourd’hui nécessaire pour répondre aux interrogations et aux inquiétudes des élus et des habitants de notre territoire » écrit le socialiste Jean-Pierre Blazy à la ministre.

 

Considérant que « les aéroports internationaux sont la porte d’entrée des voyageurs venant de l’étranger mais aussi des maladies contagieuses et des épidémies », l’élu s’étonne que « aucune information prenant en compte le risque accru sur notre territoire n’a été donnée (…) alors que les services de l’Etat demandent aux collectivités locales de se préparer à un renforcement de l’épidémie après l’été ».