Depuis 1989, l’État et le conseil général du Val-d’Oise se sont engagés à assurer l’entretien du château de la Roche-Guyon pour son ouverture au public. La prochaine tranche de travaux va coûter plus de 2 millions d’euros.

 Propriété de la famille La Rochefoucauld, la plus grande partie du château de La Roche Guyon a été « prêtée » par bail emphytéotique aux collectivités territoriales pour son ouverture au public. Une bonne affaire pour les propriétaires qui ne pouvaient plus assurer les énormes travaux d’entretien d’un bâtiment dont les parties les plus anciennes datent du Moyen Âge. Et une bonne occasion pour le public d’accéder à l’un des sites les plus prestigieux du Val-d’Oise. Le coût pour les collectivités territoriales n’en est pas moins très lourd…

L’ouverture au public s’est effectuée par étapes successives depuis 1994, au rythme des travaux.
Ces dernières années, la surveillance des sites par l’architecte en chef des Monuments historiques a montré l’affaiblissement des fondations de la terrasse sud du bâtiment principal.

Il va falloir refaire le drainage des fondations et leur consolidation et prévoir  la pose d’un certain nombre de tirants métalliques pour sécuriser le corps central.

Les travaux évalués à 2 millions d’euros seront financés pour près de la moitié par le ministère de la Culture et pour un quart par le conseil régional d’Ile de France, le conseil général du Val-d’Oise finançant le reste.

Les travaux pourraient durer de trois à quatre ans, sans gêner l’ouverture au public du bâtiment principal.