Le mois de juillet s’est soldé une nouvelle fois avec un nombre de chômeurs en hausse. Ils sont 280 de plus qu’en juin (+0,6%) si on ne compte que la catégorie A du Pôle Emploi, c’est-à-dire, les personnes n’ayant aucune activité. En revanche, ils sont 940 (+1,4%) de plus qu’en juin si l’on tient compte des personnes à la recherche d’un emploi mais ayant une activité réduite, soit 68 450 chômeurs (+18,1% sur un an).

 Le nombre de demandeurs d’emploi inscrits à Pôle Emploi de catégorie A s’établit à 473 600 en Ile-de-France fin juillet (+0,9 % par rapport à la fin juin), dont 51 150 dans le Val d’Oise (+0,6%). Sur un an, il est en hausse de +22,1 % dans la région contre +25,6% en France Métropolitaine.

Par département, le nombre de demandeurs d’emploi en juillet par rapport à fin juin varie entre + 0,4% et + 1,5% : Paris (+ 0,8%), Seine-et-Marne (+ 0,7%), Yvelines (+ 0,4%), Essonne (+ 1,5%), Hauts-de-Seine (+ 1,4%), Seine-Saint-Denis (+ 0,8%), Val-de-Marne (+ 0,9%), Val-d’Oise (+ 0,6%).

Les jeunes les plus touchés

En Ile-de-France, le nombre de demandeurs d’emploi de catégorie A augmente au mois de juillet 2009 de + 0,5% pour les hommes (+ 27,2% sur un an) et augmente de + 1,3% pour les femmes (+16,8% sur un an). Les plus touchés restent les jeunes de moins de 25 ans (+32,1% sur un an) et les « seniors » (+ 21% sur un an).

Si les chiffres du chômage ne sont pas si catastrophiques en ce mois de juillet, c’est aussi du fait des nombreuses radiations effectuées par Pôle Emploi. Sur les près de 80 000 sorties de l’organisme, plus de la moitié sont dues aux cessations d’inscription pour défaut d’actualisation (40 209 sorties) et aux radiations administratives (9 527).