Dès la mi-septembre, sept défibrillateurs entièrement automatiques seront opérationnels à Eaubonne. Un moyen essentiel d’accroître les chances de survie des victimes d’arrêt cardiaque sur la voie publique.

 Suivant la tendance des communes voisines, Eaubonne a décidé de s’équiper en défibrillateurs. Sept appareils entièrement automatiques seront installés dans la ville pour la mi-septembre et leur utilisation fera l’objet de démonstrations publiques par les pompiers, le 5 septembre, lors de la Fête du Sport, et par la Croix-Rouge française le 6 septembre, au cours du Forum des Associations et de la Vie locale.

Chaque année en France, environ 50000 personnes sont frappées par un arrêt cardiaque, dont 3600 pour Paris et la proche couronne, avec un taux de survie d’autant plus bas que le délai d’intervention des secours est en moyenne de 7 à 8 minutes. Or, dans l’idéal, la défibrillation devrait être réalisée dans les 5 premières minutes suivant l’accident, chaque minute qui passe réduisant de 10% pour la victime les chances de s’en sortir.

Les défibrillateurs retenus par la ville sont des modèles entièrement automatiques. En cas de nécessité, il suffit à l’utilisateur de brancher les deux électrodes à l’appareil, de les poser sur la poitrine dénudée de la victime et de suivre les consignes vocales données par la machine. Le défibrillateur analyse l’activité électrique du cœur, reconnaît l’anomalie puis délivre le choc électrique indispensable. Souvent, massage cardiaque ou bouche-à-bouche sont également nécessaires mais poser les électrodes donne déjà une chance de survie supplémentaire à la personne.

Ces premiers défibrillateurs sont acquis pour six d’entre eux par la commune avec le concours du Rotary club Eaubonne-Val de France, du Lion’s club, de l’association de commerçants Eaubonne Energie et du Comité départemental olympique et sportif du Val-d’Oise. De son côté, le centre commercial Simply Market s’est porté acquéreur d’un exemplaire supplémentaire, ce qui porte le total à sept défibrillateurs sur la ville.

Où les trouver ?

A ce jour (28 août), l’emplacement de six défibrillateurs sur sept est arrêté. Les défibrillateurs d’Eaubonne seront installés à la mi-septembre dans les halls de l’Hôtel de Ville et de L’Orange Bleue, dans les complexes sportifs Georges Hébert et Suzanne Lenglen, au laboratoire Renard (analyses médicales, 40 rue de Paris) et dans la galerie commerciale du magasin Simply Market.