Depuis hier, des parents d’élèves se mobilisent pour la réouverture d’une huitième classe à l’école maternelle Jules Ferry d’Argenteuil.  Ils projettent même d’occuper l’établissement si leur revendication n’est pas entendue. Une situation tendue qui s’étend un peu partout dans le département.

 Après la « décoration » de l’école lundi, les parents d’élèves de l’école maternelle Jules Ferry à Argenteuil ont décidé de bloquer la grille d’entrée de l’établissement durant une trentaine de minutes. Motifs du mécontentement, la fermeture d’une classe en juillet qui entraîne des effectifs par classes importants. Par exemple, ils sont 30 à 31 élèves en petite section.

« Ce blocage doit permettre d’alerter les pouvoirs publics comme l’inspection d’académie, la mairie ou encore la préfecture» expliquent les parents qui espère une réponse rapide. « Si nous n’avons toujours pas été entendus, l’occupation de l’école est envisagée pour jeudi et vendredi» annoncent-ils.

1 100 élèves supplémentaires en maternelle

Le cas de cette école maternelle n’est pas isolé. Le Parisien Val d’Oise rapporte dans son édition du jour les inquiétudes de parents à Bouffémont et Montlignon notamment où les classes sont en sureffectif. Vendredi, l’inspection académique a décidé l’ouverture de 19 classes supplémentaires dont 12 en maternelle, contre deux fermetures. Un geste jugé insuffisant par les syndicats du premier degré.