Officiellement candidat à sa propre succession depuis lundi, le président socialiste de la région Ile-de-France s’est présenté ce matin sur Europe 1 comme « celui qui peut rassembler »  et compte bien s’appuyer sur son bilan dans cette campagne.

 Après Valérie Pécresse pour l’UMP et Cécile Duflot pour Les Verts, c’est au tour du socialiste Jean-Paul Huchon de se lancer, sans grande surprise, dans la bataille des régionales en Ile-de-France. Dans sa déclaration de candidature, le président de la région met en avant la politique menée depuis 11 ans notamment en matière de transport conduisant à « une rénovation sans précédent des transports ». Pour ce nouveau mandat, Jean-Paul Huchon veut incarner « un bouclier social » dans un contexte de crise.

« Pas convaincant »

La réaction de ses adversaires de droite ne s’est pas faite attendre, notamment par l’intermédiaire de la porte-parole de Valérie Pécresse, Rama Yade. « Tout cela n’est pas convaincant, car il se contente de faire l’autopromotion de son bilan, déplore-t-elle. Un bilan que pourtant ses anciens alliés d’hier ne veulent même pas assumer puisqu’ils se présentent de manière autonome. »