Depuis ce lundi, les parents d’élèves de l’école maternelle des Hauts Champs à Bouffémont occupent l’établissement. Ils réclament l’ouverture d’une cinquième classe.

C’est une véritable lutte contre les sureffectifs que mènent les parents d’élève de l’école des hauts Champs. Depuis ce matin 8h20, ils occupent l’établissement et annoncent qu’ils ne partiront « qu’après avoir obtenu satisfaction de leurs revendications. »

« L’ouverture d’une cinquième classe a été accordée de manière officieuse par l’inspection académique l’année dernière. La mairie a même acheté le mobilier pour l’équiper. L’institutrice prévue à ce poste était présente à la prérentrée et deux jours après nous apprenons que l’inspection académique a décidé de ne pas ouvrir cette nouvelle classe par manque de budget. Nos enfants sont aujourd’hui plus de trente par classe » affirme un parent d’élève.

Occupation nuit et jour

Si l’accueil des enfants n’est pas dérangé, les parents en colère veillent à ce que les instituteurs ne puissent pas délivrer leur leçon. « Nous effectuons un roulement. Une quinzaine de parents est actuellement sur place pour empêcher la tenue des cours et au moins cinq parents seront ici la nuit » précise-t-il. Alors que l’inspectrice en charge de ce secteur est passée ce lundi matin pour remonter ces revendications à sa hiérarchie, la réponse de l’inspection académique ne s’est pas fait attendre. « Monsieur Brison (l’inspecteur d’académie du Val d’Oise NDLR) ne veut pas nous recevoir » indique ce même parent d’élève.