Le ministre de la Culture doit rendre public dans la semaine son choix pour le site chargé d’accueillir les réserves des musées parisiens, et notamment celles du Louvre. Trois villes sont en compétition Nanterre, Cergy-Pontoise et Neuilly-sur-Marne. Alors que la réponse est imminente, Dominique Lefebvre se déclare convaincu que le dossier porté par l’agglomération valdoisienne est « le meilleur ».

Après l’obtention du centre fédéral de hockey-sur-glace, Cergy-Pontoise espère bien être de nouveau choisie pour accueillir le futur centre de conservation, de recherche et de restauration des patrimoines en Ile-de-France. Ce projet, d’un coût pouvant aller jusqu’à 400 millions d’euros et financé en grande partie par la manne générée par le projet de Louvre à Abou Dhabi, pourrait créer 300 emplois et faire de l’agglomération cergypontaine un véritable pôle de restauration des œuvres d’art. La présence de l’université aux abords du site de Neuville est ainsi un véritable atout.

En effet selon le JDD, deux favoris se dessinent: le site de Neuilly-sur-Marne grâce à sa proximité avec les musées concernés et celui de Cergy-Pontoise, voisin de l’université. Pour le président de l’agglomération, Dominique Lefebvre, cela ne fait pas de doute, le dossier de Cergy-Pontoise est « le meilleur ».

http://www.dailymotion.com/embed/video/xai7ua