Le candidat UMP est arrivé largement en tête, dimanche soir, avec 52,88% des suffrages exprimés. Il y aura cependant un deuxième tour en raison de la faible participation. Philippe Métézeau n’a pas réuni les 25% d’inscrits nécessaires pour être élu au premier tour.
Marie-José Cayzac (PCF) obtient 31,46% des voix. Deuxième tour : UMP-PCF.
Le candidat UMP dispose de 1341 voix d’avance. La communiste ne peut compter sur un report des voix de gauche, trop faible. La clef du deuxième tour est dans les mains des abstentionnistes.

 Folle soirée de premier tour à Argenteuil. Premier signe d’un dimanche pas comme les autres marqué par le stress d’une élection, le dépouillement commence en retard en mairie… on ne retrouve plus la clef de l’urne. Les minutes qui suivent sont marquées par une succession d’enveloppes contenant les noms des candidats UMP et PCF… les autres candidats semblent hors-jeu. Le Modem ne paraît pas en mesure de se poser en arbitre. Et les deux candidats issus du parti de gauche sont très loin, comme le FN.

Un peu plus d’une heure après la fermeture des bureaux de vote, des sourires se portent sur les visages du staff de Philippe Métézeau. Leur candidat serait en tête. Un premier score circule par SMS de mobile en mobile dans les états-majors de l’UVO : 52 % pour le candidat UMP, 31 % pour la communiste. Info ou intox ? Les visages sont tendus dans le camp de Marie-José Cayzac et l’on confirme l’avance de la droite sans plus de précision.
La confirmation tombera quelques minutes plus tard de la bouche du maire Philippe Doucet prenant la parole devant les Argenteuillais réunis en mairie : le candidat UMP obtient 52,88% des suffrages exprimés contre 31,46% à la communiste soutenue par le PS. Certains croient l’affaire réglée dès le premier tour mais la très faible participation (26,44%) oblige à un second tour. Pour être élu dès ce dimanche Philippe Métézeau aurait du totaliser 25% des inscrits, 13% se sont portés sur son nom.

 A droite, ces résultats ont été accueillis par des cris de joie. Philippe Métézeau, lui, refuse de crier victoire. Il sait qu’un duel s’annonce dimanche prochain et que la mobilisation des électeurs sera la clef de l’élection. Ses amis, eux, estimaient dimanche soir les "réserves de voix réduites à gauche". Les deux candidats issus des rangs du Parti de gauche totalisent à eux deux 232 voix. Dimanche soir, l’avance de Philippe Métézeau sur Marie-José Cayzac était de 1098 voix. A gauche, on ne dramatise pas. La candidate se montrait souriante. La course aux abstentionnistes est lancée !

Résultat 1er tour

Philippe Métézeau (UMP), 2710 voix (52,88%)
Marie-José Cayzac (PCF), 1612 voix (31,46%)
Micheline Bruna (FN), 245 voix (4,78%)
Fabrice David (Nouveaux Ecologistes), 172 voix (3,36%)
Michel Fevry (PG), 134 voix (2,61%)
Eric Fluck (MoDem), 115 voix (2,24%)
Ali Romdhane (DVG), 98 voix (1,91%)
Réjane Doré (Parti de la France), 39 voix (0,76%)

Inscrits : 19.590
Participation : 26,44 %
Votants : 5179
Exprimés : 5125