/* Style Definitions */
table.MsoNormalTable
{mso-style-name: »Tableau Normal »;
mso-tstyle-rowband-size:0;
mso-tstyle-colband-size:0;
mso-style-noshow:yes;
mso-style-priority:99;
mso-style-qformat:yes;
mso-style-parent: » »;
mso-padding-alt:0cm 5.4pt 0cm 5.4pt;
mso-para-margin-top:0cm;
mso-para-margin-right:0cm;
mso-para-margin-bottom:10.0pt;
mso-para-margin-left:0cm;
line-height:115%;
mso-pagination:widow-orphan;
font-size:11.0pt;
font-family: »Calibri », »sans-serif »;
mso-ascii-font-family:Calibri;
mso-ascii-theme-font:minor-latin;
mso-fareast-font-family: »Times New Roman »;
mso-fareast-theme-font:minor-fareast;
mso-hansi-font-family:Calibri;
mso-hansi-theme-font:minor-latin;}

Promue cette saison en Nationale 2, l’équipe féminine de l’Olympique Sannois-Saint-Gratien réalise un début de championnat parfait. Ce week-end, les protégées de Frédéric Simonet ont remporté leur duel face à Franconville, 64-73.

En l’absence de ses cadres (Coulibaly, blessée et Sène, suspendue), Franconville a subi son deuxième revers en autant de matchs. La pilule est d’autant plus dure à digérer que les filles de Cyril Marcos ont perdu sur leur parquet sous les coups de butoirs de leurs voisines de Sannois-Saint-Gratien. Promues de Nationale 3 cette saison, les partenaires de Julie Dubourg (20 points sur les 73 de son équipe) n’ont nourri aucun complexe face à des Franconvilloises plus expérimentées. En avance de cinq points à la mi-temps (33-38), les Sannoisiennes ont définitivement distancé leurs adversaires dans le troisième quart-temps pour finalement s’imposer 64-73. Cette deuxième victoire en deux journées de championnat place les filles de l’OSSG à la quatrième place de la poule D de Nationale 2. Douzième sur quatorze, Franconville se doit de réagir au plus vite.