"En maintenant cette séance entre les 2 tours d’une élection cantonale dont on sait qu’elle décidera de l’avenir du Conseil général, le président (PS) a décidé de mépriser les principes les plus élémentaires de la démocratie", explique le groupe UVO (UMP – non inscrits) pour justifier sa décision.

 Les élus du groupe de "Union pour le Val d’Oise" ont décidé ce matin, "à l’unanimité des membres", précise le communiqué, de ne pas prendre part à la séance "que le président a tenu à organiser, aujourd’hui 25 septembre, contre l’avis de la moitié de l’assemblée départementale".

Les élus de l’UVO y voient "un geste de défiance à l’égard des argenteuillais qui ont à se prononcer sur leur représentant au sein du Conseil général mais aussi à l’égard de tous le élus, en leur signifiant ainsi que le suffrage universel, fondement de la démocratie, est sans valeur".

Par ce mouvement d’humeur, les élus de droite entendent aussi dénoncer un projet à l’ordre du jour qui vise à remanier profondément la politique d’aides aux communes.

Selon l’UVO, ce projet devrait modifier "substantiellement le niveau des subventions données aux communes et pour tout dire parachever la politique de réduction des aides aux communes engagée depuis plusieurs mois. Ce projet n’est anodin ni par les sommes engagées (le Conseil général consacrait plus de 50 M€ chaque année à l’aide aux communes), ni par son impact sur l’état des finances des communes. Il ne doit pas être traité en catimini !" 

Les élus UVO estiment que "cette politique d’aides aux communes, qui est l’un des fondements de la politique de solidarité du Conseil général, doit donner lieu à un véritable débat d’abord à l’intérieur de l’assemblée départementale, ensuite avec les maires, premiers concernés par ces mesures. Or aujourd’hui, les conditions de ce débat ne sont pas réunies parce que les élus socialo-communistes sont obnubilés par ce qui se passe à Argenteuil. Ils ne sauraient, dans ces conditions, échanger sereinement et de façon constructive sur un projet qui pourtant le mérite".