A l’occasion de l’inauguration du stade Salif Keïta à Cergy-Pontoise, plus de 3 000 personnes ont fait le déplacement pour venir voir jouer d’anciennes gloires du football tricolore et africain lors d’un match de gala sur l’un des trois terrains en synthétiques de la nouvelle structure sportive.

 Dimanche à la plaine des Linandes de Cergy-Pontoise, il y avait foule pour l’inauguration du stade Salif Keïta, premier stade français à porter le nom d’un sportif africain. Le site comporte pour le moment trois terrains de football en synthétique et accueillera dans quelques mois, un quatrième terrain ainsi qu’une tribune de 500 places.  Le ministre de la Jeunesse et des Sports malien, Hamane Niang, le président de la communauté d’agglomération de  Cergy-Pontoise, Dominique Lefebvre et bien sûr de la « panthère » Salif Keïta se sont succédés à la tribune avant de dévoiler la stèle au public venu nombreux pour l’occasion.

Sur le plan sportif, le match de gala a été remporté par les amis de Salif Keïta face au Club des Internationaux Français (CIF) sur le score de… 6 buts à 5 ! Le Franco-Ivo
irien Roger Boli s’est notamment rappelé aux bons souvenirs des plus de 3 000 spectateurs. De l’autre côté de la pelouse, Jean-Pierre Papin s’est également illustré en inscrivant plusieurs buts à l’encontre du Camerounais José-Antoine Bell. A noter que le match s’est disputé sous un soleil au zénith et dans une ambiance bon enfant, tant sur le terrain que dans les tribunes où le son des tambours résonnait.

Fabien Madigou

Légende photo 1 : De gauche à droite, Salif Keïta (ballon d’or africain en 1970), Hamane Niang (ministre de la Jeunesse et des Sports malien) et Dominique Lefebvre (président de la communauté d’agglomération de Cergy-Pontoise) lors de la cérémonie d’inauguration du stade Salif Keïta.

Légende photo 2 : Le célèbre gardien de but José-Antoine Bell a encaissé bien plus de buts qu’à la belle époque mais sans perdre son légendaire sourire.

Légende photo 3 : Même s’il ne court plus aussi vite que par le passé, Jean-Pierre Papin a montré qu’il savait rester efficace devant les cages en inscrivant plusieurs buts.