Continuant sur la lancée de sa campagne électorale, Philippe Métézeau a d’abord interprété le résultat de cette élection, 58,96% des voix pour la droite, comme la preuve d’un réel mécontentement des Argenteuillais. « Ce soir si nous avions eu des élections municipales, nous aurions changer de maire d’Argenteuil » a-t-il déclaré.


 Position commune pour toute la droite argenteuillaise. Dans un communiqué, Xavier Péricat, autre conseiller municipal UMP d’Argenteuil, estime que « cette victoire est aussi le 3ème tour d’une élection municipale qui n’a pas eu lieu et qu’une large majorité d’Argenteuillais appelait de ses vœux »

« En remportant très nettement l’élection cantonale partielle d’Argenteuil Est, Philippe Métézeau a également permis à une large majorité d’Argenteuillais d’exprimer leur mécontentement contre la politique de matraquage fiscal et social qui n’épargne personne à Argenteuil » poursuit-il.


Comme son homologue de l’opposition, Xavier Péricat s’adresse au personnel municipal. « Ainsi, le personnel communal, en grève, harcelé, et qui ne dispose plus des moyens nécessaires pour assumer sa mission de service public, a lui aussi voulu donner un avertissement »  estime-t-il.

Ce soir, « les communistes d’Argenteuil perdent un siège au Conseil général… et il peuvent dire merci à Philippe Doucet » conclut-il.

http://www.dailymotion.com/embed/video/xamq88