A l’issue du résultat de l’élection cantonale partielle d’Argenteuil-Est, Jean-Michel Ruiz, secrétaire départemental du PCF dénonce la campagne menée par Philippe Métézeau « qui a masqué les vrais enjeux. » « La mobilisation, bien qu’insuffisante, des abstentionnistes du 1er tour a permis à Marie-José Cayzac d’obtenir environ 41% des voix. Les meilleurs scores réalisés dans les bureaux des quartiers populaires montrent pourtant que l’attente était grande » regrette-t-il.

 Dès l’annonce de la défaite de Marie-José Cayzac, la fédération départementale du PCF a réaffirmé un soutien sans faille, soulignant « sa capacité à rassembler au second tour l’ensemble de la gauche du PS au NPA, et l’efficacité du travail qu’elle a réalisé durant 18 mois au Conseil général. » Et si la perte de ce poste amoindrit le pouvoir d’action de la communiste, PCF indique qu’elle sera présente, « comme elle l’a toujours été, dans les différentes luttes locales ou nationales et dès samedi 3 octobre lors du référendum contre la privatisation de la Poste. »

« Le résultat de cette élection confirme l’urgence d’avancer, au niveau national, sur un projet vraiment à gauche, qui rompe avec le capitalisme et qui offre aux citoyens une véritable alternative de gauche à la politique antisociale de la droite » conclut Jean-Michel Ruiz.