C’est le 8 octobre que le Conseil d’Etat étudiera le pourvoi en cassation de la Fédération Française de Football et de la Ligue de Football Professionnelle suite à la condamnation (au versement de 500 000€ de dédommagement en faveur de la SASP Entente SSG) dont elles ont fait l’objet par le tribunal administratif d’appel de Versailles. Peut-être la fin d’un long feuilleton juridique pour le club valdoisien.

 Suite au préjudice issu de sa non-montée en Ligue 2 datant de la saison 2005, l’Entente Sannois-Saint-Gratien devait récupérer 500 000€ de dédommagement de la part de la Fédération Française de Football (FFF) et de la Ligue de Football Professionnelle (LFP). Oui mais voilà, cette décision du tribunal administratif d’appel de Versailles a entraîné le pourvoi en cassation des instances dirigeantes du football français et le feuilleton dure, dure, dure. ..

Mais le 8 octobre devrait être une date importante dans ce bras de fer. Le Conseil d’Etat examinera en effet le pourvoi en cassation de la FFF et de la LFP lors d’une audience publique. Un rapporteur public rapportera dans les détails le déroulement de l’affaire avant d’indiquer ses solutions. Les avocats des différents bords prendront ensuite la parole avant que la décision en délibéré, ne soit connue environ deux semaines plus tard.

Toujours est-il que deux scénarios sont possibles. Soit la cour d’appel confirme la sanction envers les instances footballistiques et l’Entente SSG garde les 500 000€ déjà dans ses caisses. Soit le verdict sera infirmé et le dédommagement de l’Entente sera revu à la hausse ou à la baisse, voire annulé. Le club valdoisien devra alors rendre les 500 000€.