"Le rapport Carrez est le socle sur lequel Valérie Pécresse pourra construire une vraie rénovation des transports en commun au bénéfice des Franciliens", déclarent Rama Yade et Frédéric Valletoux, portes-parole de la candidate UMP aux régionales 2010.
Dans le rapport définitif qu’il a remis à Matignon, le rapporteur général du budget à l’Assemblée nationale souligne que "la réussite du volet transports du Grand Paris passe par un accord explicite entre l’Etat et la région d’Ile-de-France compétente pour les transports et le schéma régional d’aménagement".

Rama Yade  et Frédéric Valletoux  accueillent avec "satisfaction" le rapport de Gilles Carrez  qui a conclu à la nécessité de mettre en oeuvre un programme de transport en commun "plus ambitieux de 24 Md d"euros".

"Dès la première phase, Gilles Carrez ne manque de souligner que ce besoin résulte du retard très préoccupant pris par la région dans ses dépenses d’équipements en transports en communs. Ce retard a  considérablement dégradé le quotidien des Franciliens", estime l’équipe de la candidate UMP aux régionales.

"Gilles Carrez propose toute une série de pistes intéressantes et solides de financement sans pour autant en faire peser les charges sur les usagers", notent Rama Yade  et Frédéric Valletoux.

Selon ce rapport, "la part réellement acquittée par les usagers" dans le coût des transports, "autour de 30% actuellement", passerait à 31% après la réalisation de la première phase des investissements projetés par l’Etat.

Les porte-parole de Mme Pécresse estiment que "cela veut dire aucune augmentation des tarifs sans amélioration des transports", ajoutant qu’"en tout état de cause, Gilles Carrez limite toute évolution des tarifs à l’évolution du pouvoir d’achat des ménages".