Après leur défaite face à Souffelweyersheim, les joueurs de l’ECOP ont su rebondir en écrasant Poligny 99-65 ce week-end. Les féminines de Franconville et de l’OSSG ont perdu, respectivement face à Sainte-Savine (67-77 a.p.) et contre Chenove (53-49).

Richecoeur (22) et Parker (23) à plus de 20 points, Mougnol (10), Dieujuste (14) et Delar (18) à plus de 10 points, les hommes de l’Entente Cergy-Osny-Pontoise avaient la main chaude face à Poligny. L’affaire était déjà réglée après le premier quart-temps où les hommes de Frédéric Dubois ont surclassé leurs adversaires 34-13.Au final, le score (99-65) est sévère pour les Jurassiens de Poligny qui n’ont fait que courir après le ballon. Avec trois victoires et une défaite au compteur, les Valdoisiens occupent la troisième place ex-aequo de la poule D du championnat de Nationale 2.

Chez les femmes, Franconville a craqué en prolongation face à Sainte-Savine et enregistre sa troisième défaite de la saison en quatre matchs. Battues 69-77,  les protégées de Stéphane Rollée avaient pourtant pris l’avantage à la pause (39-29) avant de s’effondrer. La lutte pour le maintien est d’ores et déjà dans toutes les têtes. Pour l’Olympique Sannois-Saint-Gratien,  la série de trois victoires consécutives a pris fin sur le parquet de Chenove dans les dernières minutes du match (53-19). L’OSSG occupe la troisième place ex-aequo de la poule D du championnat de Nationale 2 tandis que les Franconvilloises pointent à la 10e position.