Plus grosse section du Val d’Oise avec 423 adhérents, la section du PS d’Argenteuil n’a pas répondu présente lors du scrutin organisé par le parti jeudi dernier. Seuls 16% des inscrits se sont déplacés pour répondre aux questions posées par Martine Aubry. Un « phénomène de décompression après une campagne pour la cantonale partielle » analyse le secrétaire de section Xavier Morin.

C’est la participation la plus faible enregistrée dans le département. A Argenteuil, 16% des militants socialistes se sont déplacés jeudi dernier contre 43% en moyenne dans le Val d’Oise. Ils étaient invités à s’exprimer sur diverses questions posées par leur première secrétaire, Martine Aubry, dont celle de l’organisation de primaires pour choisir le futur candidat socialiste à l’élection présidentielle et du non-cumul des mandats. Si les réponses correspondent à la tendance départementale, le faible taux de participation frappe.

« L’élection cantonale partielle a mobilisé beaucoup d’énergie les semaines qui précédèrent ce scrutin, explique Xavier Morin, secrétaire de section à Argenteuil. Nos militants étaient moins mobilisés pour ce vote. C’est un effet classique après une défaite électorale. Je ne m’attendais pas à 200 votants non plus. Les questions posées auraient méritées l’organisation de plusieurs AG pour en discuter. »