Le ministre de la culture et de la communication vient de rendre publique sa décision d’installer le futur centre national de conservation, de restauration et de recherches patrimoniales (CNCRRP) à Cergy-Pontoise. « Je salue ce choix exemplaire de l’Etat tant du point de vue de la politique scientifique et culturelle que de celui de l’aménagement du territoire en Ile-de-France, un choix fort pour le Grand Paris qui assurera dans notre ville nouvelle le lien entre patrimoine et modernité », réagit Dominique Lefebvre, le président PS de Cergy-Pontoise.


 Pour protéger ses immenses collections (250 000 œuvres d’art dans les réserves du musée du Louvre, mais aussi des musées d’Orsay, du Quai Branly, etc.), le ministère de la Culture a lancé une vaste consultation auprès des communes intéressées. Il s’agit de construire un « bâtiment logistique » des ateliers de restauration, des laboratoires de recherche ainsi qu’une cité des métiers et des arts décoratifs. Une urgence, alors que les réserves actuelles sont constamment menacées par une crue centenaire de la Seine. Un projet de 250 millions d’euros créateur de 200 emplois.


 Le projet retenu à Cergy-Pontoise repose sur un vaste terrain encore disponible sur le plateau de Neuville, à proximité de la garer RER (ligne A) et de bâtiments universitaires de Cergy-Pontoise.


« Le CNCRRP trouvera à Cergy-Pontoise les moyens et l’environnement qui permettront au musée du Louvre et aux musées d’Etat associés de réaliser dans les délais convenus leur ambitieux projet scientifique et culturel au service du patrimoine », assure aujourd’hui Dominique Lefebvre.


« La Communauté d’agglomération de Cergy-Pontoise financera notamment avec l’appui du département du Val d’Oise et, je l’espère, de la région Ile-de-France le centre de médiation/valorisation du patrimoine que j’ai proposé au ministre de réaliser sur le site de Neuville. Avec la commune de Neuville, elle mettra en œuvre autour du CNCRRP un projet urbain ambitieux de haute qualité environnementale ».


L’installation des réserves des grands musées nationaux parisiens à Cergy-Pontoise était vivement espérée par les acteurs locaux qui entendent donner une nouvelle impulsion à l’agglomération. Dans cette perspective, il est même envisagé de créer un centre de congrès à Neuville.


 « Cette décision est une bonne nouvelle pour les habitantes et les habitants de notre agglomération. Elle vaut en effet reconnaissance par l’Etat de la richesse et du potentiel de développement de Cergy-Pontoise, se félicite Dominique Lefebvre. Elle permettra de conduire dans notre agglomération et dans notre département, en lien avec le musée du Louvre et les autres musées d’Etat associés dans le CNCRRP, un ambitieux projet éducatif, social et culturel à destination de tous, un projet au service de la démocratisation de la culture et de la réduction des inégalités sociales et culturelles.


Le dossier de Cergy-Pontoise était en concurrence, dans la dernière ligne droite, avec ceux de Nanterre (92) et Neuilly-sur-Marne (93). Le maire salue aujourd’hui la mobilisation de l’ensemble des acteurs locaux « économiques, universitaires, culturels et sociaux de Cergy-Pontoise et du Val d’Oise ».

 

Images non contractuelles