Le dossier de Cergy-Pontoise était en concurrence, dans la dernière ligne droite, avec ceux de Nanterre (92) et Neuilly-sur-Marne (93). « Les critères de sélection au regard desquels le site de Cergy-Pontoise a été retenu ont été l’accessibilité, la facilité de construction des espaces nécessaires et l’implication, dans un cadre partenarial, des collectivités concernées, afin de pouvoir conférer à cet équipement, au-delà de sa vocation culturelle, un rôle structurant en matière éducative et sociale », explique Frédéric Mitterrand. Le ministre de la Culture met aussi en avant «  la proximité du département scientifique de l’Université de Cergy- Pontoise »

«  La proximité du département scientifique de l’Université de Cergy- Pontoise permettra au futur Centre de profiter du dynamisme du Pôle de Recherche et d’Enseignement Supérieur et de multiplier les liens avec les institutions de recherche et de formation qui y sont implantées, afin de renforcer son niveau d’excellence et de participer au rayonnement de la recherche patrimoniale », explique Frédéric Mitterrand.

« Afin de placer l’établissement au service de tous les publics concernés, une étroite collaboration sera très vite amorcée avec le Conseil général, avec la ville de Cergy-Pontoise et sa communauté d’agglomération, ainsi qu’avec les différents partenaires économiques et sociaux concernés », précise le ministre.