Particulièrement actif dans ce dossier, le député-maire UMP de L’Isle-Adam se réjouit que le site de Neuville-sur-Oise ait été choisi pour accueillir le fond du musée du Louvre et ses Ateliers de restauration. « Il s’agit d’une grande victoire pour notre territoire, à la hauteur des enjeux économiques, structurels et culturels qu’elle représente » estime-t-il.

De l’aveu même du maire  socialiste de Cergy,  Dominique Lefebvre, au-delà des qualités intrasèques du dosier,  Axel Poniatowski a su faire valoir ses entrées dans les sphères de l’Etat pour appuyer la candidature de l’agglomération de Cergy-Pontoise dans la course à l’accueil des réserves des musées parisiens.

« Une nouvelle visibilité culturelle et scientifique pour Cergy-Pontoise »

L’arrivée de 250 000 œuvres d’art issues des grands musées parisiens n’est pas la seule bonne nouvelle. « La construction de grands laboratoires spécialisés dans la conservation des oeuvres et des monuments ainsi que des ateliers de restauration, offriront à l’agglomération de Cergy-Pontoise une nouvelle visibilité culturelle et scientifique » annonce Axel Poniatowski qui attend également d’autres activités qui « viendront développer ce futur pôle d’attractivité. »

Enfin, le député de la circonscription de Cergy se déclare « heureux que les atouts majeurs du Val d’Oise, décisifs pour l’implantation du projet, aient su convaincre de leur attractivité. »