A Auvers-sur-Oise, les élus ne peuvent pas réaliser des HLM comme ils le souhaitent. Impossible de construire autour des monuments historiques, impossible aussi en zone inondable.
A ces difficultés, s’ajoutent le prix des terrains élevés. Il faut donc redoubler d’imagination. D’où les projets de réhabilitation de fermes et pavillons.
Passée de 0 à 5% de logements sociaux en huit ans, la commune sera à 10% dans les 3 ans.

Dernière opération en date : le 8 octobre, les élus posaient la première pierre rue Frédéric Fabre d’un programme de logements sociaux mené avec le Logis Social du Val d’Oise. Une opération qui comprend la réhabilitation d’une maison individuelle de 100m2, avec 2 places de parking et la construction de 8 logements (3 t1, 4 t2, 2 t3) avec 8 places de parking.

Une opération d’un coût de 1.288.046,22 € (acquisition et construction), menée grâce au financement conjoint du Logis social, CDC, de la ville. Et des subventions: Etat, Conseils Régional et Général, Procilia (1%).

http://www.dailymotion.com/embed/video/xar6wp