A sa demande, le Collectif Val d’Oise sans F1 sera reçu le 20 octobre  par le député-maire socialiste de Sarcelles, François Pupponi. Une semaine plus tard et accompagné des autres collectifs franciliens, il se rendra au ministère de l’Ecologie.

« Cette première rencontre sera l’occasion pour notre Collectif, d’expliquer au maire de Sarcelles toutes les incompatibilités d’un projet de circuit F1 en Ile de France et en particulier dans le Val d’Oise sur les communes de Villiers-le-Bel et Ecouen » explique Bernard Loup, membre du collectif Val d’Oise sans F1.

Cette rencontre précèdera de quelques jours la délégation des trois Collectifs Franciliens, Court-circuit Val d’Europe, Flins sans F1 et Val d’Oise sans F1, qui sera reçue au ministère de l’Ecologie le 27 octobre. Le collectif valdoisien espère une réponse claire à l’issue de cette entrevue. « Nous connaissons la position de Chantal Jouanno quant à la création d’un nouveau circuit de Formule 1 en Ile-de-France (la secrétaire d’Etat est contre NDLR) mais il faut que le gouvernement prenne position. On ne peut pas continuer à dépenser des fonds publics pour ces projets » indique Bernard Loup.