L’aide à l’insonorisation des logements situés aux alentours de l’aéroport de Roissy-Charles De Gaulle pourra désormais s’élever jusqu’à 95% de la facture si la demande regroupe aux moins cinq copropriétaires.

Plafonnée à 80% de la facture, l’aide à l’insonorisation des habitations situées en périphérie de l’aéroport Roissy-Charles De Gaulle passera à 95% si un minimum de cinq copropriétaires se regroupe pour constituer un dossier commun avant de l’envoyer aux Aéroports de Paris (ADP). Les demandes individuelles demeurent à un taux de 80%. Au final, une enveloppe de 1 000 à 2 000€ par pièce, selon la pièce concernée et la zone d’exposition dans laquelle se trouve le logement, peut être allouée aux propriétaires selon le Parisien Val d’Oise du jour. Attention toutefois à ne pas espérer obtenir ces aides rapidement, il faut en moyenne un an pour que la demande soit traitée.

Le conseiller régional du MRC, Rachid Adda, salue cette initiative mais souhaite « un relèvement des plafonds d’aides, notamment pour les copropriétés dans les grands Ensemble, qui reste aujourd’hui le frein principal pour solliciter le dispositif du côté des riverains ». Enfin, Rachid Adda affirme dans un communiqué que « le Plan de Gène Sonore, périmètre d’éligibilité à l’aide aux riverains, doit être révisé dans un souci de cohérence et d’égalité de traitement face à la nuisance ».