La Fédération du PCF soutient l’action menée depuis de nombreuses semaines par les parents d’élèves et les enseignants de l’Ecole Jules Ferry à Argenteuil pour la réouverture de la huitième classe. Son Secrétaire départemental demande qu’une réunion soit organisée en urgence sur ce sujet.
 
 « Nous nous étions publiquement inquiétés, lors de la visite de Messieurs Fillon et Chatel dans notre département le 2 septembre, de la situation de l’Ecole dans le Val d’Oise. Malheureusement, la réalité nous a donné raison » constate Jean-Michel Ruiz, le Secrétaire départemental du PCF. « Le manque de moyens donnés par l’Etat à l’Inspection Académique ne permet pas de répondre aux nombreuses écoles dans lesquelles des ouvertures, ou réouvertures, de classes sont plus que nécessaires » précise-t-il. « Le cas de Jules Ferry est caractéristique de la dégradation des conditions d’exercice des enseignants et de fonctionnement des écoles (classes surchargées, cours doubles…) »
Rappelant les propositions de son Parti, il s’associe donc « logiquement à la bataille engagée pour la réouverture de la huitième classe à l’école Jules Ferry d’Argenteuil » Le Secrétaire départemental du PCF a d’ailleurs sollicité par écrit le Maire d’Argenteuil et l’Inspecteur d’Académie pour « qu’une réunion à laquelle participeraient l’Inspection Académique, la municipalité, les enseignants et les parents d’élèves soit organisée dans les plus brefs délais pour que cette situation insupportable soit réglée ».