Nouvelle séance vendredi au Conseil général du Val-d’Oise depuis celle du lundi 19 octobre où le groupe UVO (UMP et non inscrits) a exclu Robert Daviot après que le conseiller général de Domont se soit désolidarisé sur un vote de principe.
Les regards étaient tous tournés vers Robert Daviot qui avait promis des explications.

 L’élu non inscrit a fait une déclaration en séance où il a notamment renouvelé sa "satisfaction quant à la façon dont Didier Arnal conduit nos travaux". Avant de préciser: "l’estime que j’ai pour lui ne passe ni par l’allégeance ni la soumission". Une fois encore, Robert Daviot se présente comme "un homme libre", considérant que les "électeurs s’éloignent de plus en plus d’une politique partisane, seul les préoccupe l’intérêt que nous portons à leurs problèmes".

"Il faut mettre un terme à cette volonté des partis politiques de systématiquement imposer une discipline de vote. Elle gèle les initiatives, la libre-expression", a déclaré Robert Daviot, au micro de VOtv, après son intervention en séance (voir la vidéo ci-dessus)

http://www.dailymotion.com/embed/video/xawetx