La judokate Lucie Perrot, championne de France Juniors en titre, s’est hissée jusqu’en finale des championnats du monde Juniors de judo qui avaient lieu ce week-end à Paris. La pensionnaire du Judo Club Escales d’Argenteuil n’a cédé que face à la Japonaise Haruka Tachimoto, expéditive tout au long du tournoi, et devient vice-championne du monde en -70 kg.

 Forte de son titre national, la Valdoisienne Lucie Perrot avait à cœur de montrer qu’elle pouvait aussi briller sur la scène internationale. La judokate du Club Escales d’Argenteuil a réussi son coup ce week-end à Paris, à l’occasion des championnats du monde Juniors. Opposée à l’Américaine Helen Delpopolo au premier tour, Lucie Perrot marque trois yukos avant d’éliminer son adversaire sur Ippon à moins de 30 secondes de la fin du combat. En huitièmes de finale, la Française écarte la Brésilienne Emory Spontoni sur Ippon après seulement 1’21.

La Valdoisienne confirme sa montée en puissance en quarts de finale où il ne lui faut que 43 secondes pour terrasser la pauvre hongroise Abigel Joo. La demi-finale est plus compliquée face à la Polonaise Daria Pogorzelec. L’Argenteuillaise s’impose finalement par la plus infime des marges, deux yukos à un. Dominée dès le début du match, Lucie Perrot finit par céder sur une ultime attaque de la Japonaise Haruka Tachimoto et doit se contenter de la médaille d’argent. Une défaite qui n’a pas empêché le public du stade Pierre de Coubertin d’applaudir chaudement la jeune valdoisienne pour l’ensemble de son parcours.