Trois des dix jeunes habitants de Villiers-le-Bel qui avaient été condamnés par le tribunal correctionnel de Pontoise à la suite des émeutes de novembre 2007 ont fait appel de leur condamnation. Ils seront rejugés ce lundi.

Parmi les dix émeutiers condamnés, ils avaient écopé des plus lourdes condamnations et ils sont les seuls à avoir fait appel :  Terki B. avait été condamné à trois ans de prison ferme, Mathieu B., à trente mois de la même peine. Quand à Stéphane F., il avait été sanctionné de dix-huit mois ferme.

Les 25 et 26 novembre 2007, des nuits d’extrême violence avaient suivi la mort de deux adolescents de Villiers-le-Bel, Moushin et Laramy, tués sur leur mini-moto cross dans la collision avec un véhicule de police. En tentant de ramener le calme dans des quartiers en pleine émeute, plusieurs policiers avaient été blessés par des tirs de fusil à pompe et il s’en était fallu de peu que les CRS appelés en renfort fassent usage de leurs armes.