Pour sa rentrée politique, le conseiller général d’Argenteuil, Alain Leikine, avait annoncé dans les colonnes du Parisien « un coup de théâtre ». A l’issue du débat public de mardi soir, pas de grandes déclarations quant à des alliances éventuelles pour les régionales ni de désaccords marqués avec le maire socialiste, Philippe Doucet, mais la simple création d’une association, pour débattre avec les Argenteuillais.

 Pendant plus de deux heures Alain Leikine a joué au jeu des questions/réponses avec les Argenteuillais sur les thèmes du Grand Paris, de la réforme des collectivités ou de la politique locale,  des débats qu’il veut mettre en place régulièrement. Le conseiller général du Val d’Oise entend s’exprimer et « apporter sa pierre à l’édifice » quant à l’Argenteuil de demain. « Je veux être un moteur de la reconquête d’Argenteuil » déclare t-il en ajoutant « je veux alerter la population ».

Pas de coup de théâtre donc au théâtre des Hommes d’Argenteuil mais un simple débat démocratique. Exclu du PS en 2008 après avoir monté sa liste contre Philippe Doucet que les militants socialistes lui ont préféré, Alain Leikine est aujourd’hui isolé du conseil municipal et décide de créer son association. Par ce biais, il entend répondre aux « nombreuses questions des habitants sur la politique menée par la municipalité » lui qui était resté muet depuis l’élection de Philippe Doucet. Hier il n’était pas encore question pour lui de s’afficher comme un opposant à la majorité de gauche de la commune. En effet, siégeant dans le même groupe au conseil général que le maire d’Argenteuil, il reste difficile pour lui, de trop se démarquer.

« Pris entre le marteau et l’enclume » 

Une position délicate mise en relief par l’opposition municipale d’Argenteuil qui était venue assister à cette rentrée politique. « En fait de coup théâtre, c’est un coup de bluff auquel nous avons assisté ce soir… Nous avons eu droit au pétard mouillé d’un conseiller général qui a bien du mal à se démarquer de ses amis socialistes » ironise Xavier Péricat, conseiller municipal UMP d’Argenteuil, qui juge Alain Leikine « pris entre le marteau et l’enclume ».