La Chambre de Commerce et d’Industrie de Versailles Val -d’Oise/Yvelines organise une « réunion de crise » le mardi 10 novembre à Versailles « afin de démontrer l’engagement  de la profession pour respecter le contrat d’avenir signé par les partenaires et le gouvernement. »

 Socle de l’activité touristique du Val d’Oise et des Yvelines, le secteur Café-Hotel-Restaurant (CHR) génère plus de 26 000 emplois sur les deux départements. La restauration étant le domaine où les entreprises sont les plus nombreuses (72% du secteur des CHR dans le 78 et 74 dans le 95), la CCIV estime « nécessaire d’organiser cette réunion qui permettra  à l’ensemble des professionnels de se rencontrer, de mieux comprendre les contre parties et engagements demandées par l’Etat suite à la baisse du taux de la TVA et de mettre en place des solutions concrètes afin de conserver ce formidable acquis. »

Les organisations syndicales, les associations de restaurateurs et hôteliers/restaurateurs, la préfecture, la Direction de la concurrence, de la consommation et de la répression des fraudes (DGCCRF) comme la direction départementale du travail ont été invités à participer aux débats animés par le vice-président de la CCIV, Yves Fouchet, Jean Claude Impens, président de la commission tourisme et hôtellerie de la CCIV et Jean Luc Madec, membre associé de la CCIV et président du syndicat des restaurateurs de métiers Paris Ile-de-France (CPIH).

Le Val d’Oise et les Yvelines comptent plus de 4500 établissements concernés par cette baisse de la TVA.