Leroy Merlin condamné à payer 7 millions d’euros aux syndicats pour ouverture illégale le dimanche. Hier le tribunal de Pontoise a donné raison à Force Ouvrière et la CFTC du Val d’Oise. Depuis 18 mois ces organisations syndicales mènent le combat contre le travail dominical dans le département.

 Pour l’enseigne de bricolage, déjà condamnée à débourser plus de 3 M€ en février dernier, l’addition commence à devenir salée. Si les délais d’application de la loi autorisant le travail dominical n’ont pas encore permis aux magasins d’ouvrir légalement le dimanche, cette saignée financière devrait s’arrêter prochainement. Mais là encore FO n’a pas dit son dernier mot et parle déjà d’attaquer l’arrêté du préfet de région, qui permet à 68 villes du département de créer un PUCE (périmètre d’usage de consommation exceptionnelle) et donc aux magasins de la commune d’ouvrir ce jour-là.