L’AS Pontoise-Cergy continue son cavalier seul en tête de la Pro A. Hier soir, les hommes de Christian Adam ont dominé 4 victoires à 2 Saint-Denis. Sans leur leader Peng-Lung Chiang, Franz, Fejer-Konnerth et Mattenet ont su porter haut les couleurs de la formation valdoisienne et restent invaincus après 4 journées de championnat.

A Saint-Denis, les Cergypontains partaient favoris. Leader invaincu de la Pro A en trois journées de championnat, l’AS Pontoise-Cergy se méfiait tout de même de son adversaire du soir. Les Valdoisiens avaient raison. Emmenés par le Japonais Kaii Yoshida (n°23 mondial), les Dyonisiens ont opposé une certaine résistance aux hommes de Christian Adam.

Adrien Mattenet a d’abord trébuché sur l’intraitable Japonais, 3 sets à 1. « Tout s’est joué dans le 3e set. J’ai longtemps mené mais j’ai raté des occasions et il a finalement gagné la manche. Ensuite, il a pris beaucoup de confiance et a déroulé son jeu » reconnaît le Valdoisien. Les Allemands Peter Franz et Zoltan Fejer-Konnerth ont ensuite respectivement disposés du champion d’Europe cadet Simon Gauzy et de Marek Cihak. Suite à son succès sur Peter Franz, Kaii Yoshida a permis à Saint-Denis de revenir à deux victoires partout. Adrien Mattenet et Zoltan Fejer-Konnerth ont donné la victoire aux visiteurs, le Français infligeant un cinglant 3-0 à Marek Cihak. Avec une fiche de 3 victoires et 1 nul, l’AS Pontoise-Cergy confirme son leadership en tête de la Pro A avec deux points d’avance sur Levallois et Istres.

La semaine prochaine, les protégés de Christian Adam iront défier Charleroi en Belgique pour le début de la phase retour de la Ligue des Champions. Dans deux semaines, ils retrouveront le championnat et Levallois pour une rencontre au sommet. « Leur nouvelle recrue chinoise, Hou Yingchao, a fait forte impression ce week-end face à Hennebont, explique Adrien Mattenet. Même si nous sommes en tête de la Pro A, nous ne partirons pas vraiment favoris. Si nous n’avons pas de gros leaders, l’équipe dispose de trois joueurs solides qui voudront briller à domicile ». Complètement remis de sa fracture de fatigue au pied, Adrien Mattenet devrait alors croiser la route de son copain Emmanuel Lebesson avec qui il vient de décrocher la médaille de bronze en double à l’Open d’Angleterre. Un beau duel en perspective.