Après le vin de Sannois, voici le miel ! Indépendamment de l’intérêt scientifique que représente l’installation de ruches en milieu urbain, une ruche constitue un excellent support pédagogique pour les scolaires et la population, à la fois pour faire connaître le monde des abeilles mais aussi pour montrer le savoir-faire apicole qui tend à disparaître. Ainsi, une ruche en bois naturel vient d’être installée sur la terrasse de l’Hôtel de Ville. Dernier objectif : mesurer les pollutions urbaines.

C’est M. Sylvestre Humeau, apiculteur à Sannois, qui a la charge de l’entretenir. Une convention vient d’être signée entre lui et la Ville, stipulant les obligations des deux parties.

Le rucher devra avoir une appellation (mention légale à  faire figurer sur les pots de miel) et après chaque récolte, l’apiculteur fera procéder à une analyse du miel de façon à connaître la qualité floristique du site.

"Cette action s’inscrit une nouvelle fois dans une démarche de développement durable, explique la mairie. En effet, la préservation de certains insectes menacés, et notamment les abeilles, représente un réel enjeu en Ile-de-France pour maintenir la pollinisation et la variété des espèces végétales".

Les abeilles constituent, par ailleurs, un excellent indicateur de l’état de l’environnement francilien et permettent de mesurer les pollutions urbaines.