L’atelier a été créé à Paris en 1979. Son succès perdure trente ans plus tard.
Jean-Claude Grümberg, né en 1939 s’appuie sur ses souvenirs d’enfance.
La pièce commence en 1945, l’auteur avait six ans. Tout se passe dans un atelier de confection du Sentier entre 1945 et 1952.

L’atelier de Jean-Claude GRÜMBERG .

du 27 novembre au 13 décembre 2009
mardi, vendredi et samedi à 21h // dimanche à 16h
vendredi 27 à 21h // samedi 28 à 21h // dimanche 29 novembre à 16h // mardi 1er décembre à 21h // vendredi 4 à 21h samedi 5 à 21h // dimanche 6 à 16h // mardi 8 à 21h // vendredi 11 à 21h // samedi 12 à 21h // dimanche 13 à 16h

au Théâtre de l’Usine, 33 chemin d’Andrésy à Eragny-sur-Oise

Par la compagnie Hubert Jappelle.
à partir de 14 ans (4e-3e)

Mise en scène et dispositif scénique : Hubert Jappelle
 Avec : Rafael Batonnet, Cécile Dubois, Bérengère Gilberton, Marie-Laure Gilberton, Alain Gueneau, Hélène Guichard, Philippe Kieffer, Sabine Larivière, Marie-Odile Mangin, Jean-François Maurier

 

L'atelier de GRUMBERG par la compagnie JappelleL’atelier a été créé à Paris en 1979. Son succès perdure trente ans plus tard.
Jean-Claude Grümberg, né en 1939 s’appuie sur ses souvenirs d’enfance.
La pièce commence en 1945, l’auteur avait six ans. Tout se passe dans un atelier de confection du Sentier entre 1945 et 1952.
Cette chronique autobiographique nous plonge dans le climat de l’immédiat après-guerre.
Tout y est encore présent, et tout le monde est à vif : l’occupation allemande, la collaboration, les rafles, la déportation, la Shoah, et aussi les conditions de travail au sein d’une entreprise paternaliste, la place du syndicalisme.
Sans être racoleuse ni populiste, la tonalité de la pièce est populaire : le propos est profond, on y rit cependant beaucoup.

La pièce nous montre des êtres humains tels qu’ils sont dans la réalité, et telle qu’ils la vivent chacun, telle qu’ils la subissent, telle qu’ils s’y soumettent.
Elle est le compte rendu précis d’une humanité complexe où mesquinerie et générosité, joie et chagrins se mêlent, où l’on passe du drôle et du salace au pathétique ; où l’on passe du fou rire au sanglot, de la dispute à l’embrassade.
Comme dans la vie. Une belle pièce.

>> 15 / 12 / 9 / 6 / 5 €
// mardi, vendredi et samedi à 21 h, dimanche à 16 h
Réservations : 01 30 37 01 11 et billetterie@theatredelusine.net

au Théâtre de l’Usine, 33 chemin d’Andrésy à Eragny-sur-Oise