C’est désormais officiel, Rama YAde ne sera pas tête de liste UMP dans le Val d’Oise pour l’élection régionale de mars prochain. La chef de file de la droite dans cette campagne, Valérie Pécresse, l’a confirmé sur les ondes d’Europe 1 ce matin : la secrétaire d’Etat sera numéro deux dans les Hauts-de-Seine.

 Elle ne voulait pas venir dans le Val d’Oise pour poursuivre son implantation dans les Hauts-de-Seine. Rama Yade a obtenu ce qu’elle voulait. Dimanche soir, une réunion à l’Elysée a tranché sur le cas de la secrétaire d’Etat aux Sport qui commençait à plomber la campagne de l’UMP aux régionales. Sur Europe 1 ce lundi, Valérie Pécresse a expliqué la position de l’UMP pour ces régionales.

« Mon rôle en tant que tête de liste c’est de faire émerger les talents et les répartir sur les territoires de l’Ile-de-France » explique-t-elle, citant notamment les cas Chantal Jouano, qui sera tête de liste à Paris, ou encore David Doullet dans les Yvelines. « J’ai proposé à Rama Yade d’être tête de liste dans le Val d’Oise sachant que dès le début je voulais faire l’alliance avec André Santini » poursuit la candidate au poste de président de la région Ile-de-France qui précise que la solution Yade dans le Val d’Oise n’était qu’une piste.

« Une décision cohérente »

« Il y a toujours deux options possibles. Il y avait l’option Rama tête de liste dans le Val d’Oise et une deuxième option qui était possible : qu’elle soit derrière André Santini dans les Hauts-de-Seine » indique Valérie Pécresse. Ce sera finalement la deuxième proposition qui sera retenue.  « C’est une question de cohérence de parcours pour Rama. Elle est élue de Colombes. Elle souhaite s’installer dans cette circonscription, la reprendre. C’est un combat politique extrêmement difficile. Je comprends la cohérence de son action. C’est très bien car elle s’investira à fond dans cette campagne » a-t-elle conclu.

Pour prendre la tête de liste dans le Val d’Oise la compétition se jouera vraisemblablement entre la conseillère municipale de Pontoise, Stéphanie Van Euw, et les députés Claude Bodin et Jean Bardet. Des noms moins médiatiques que dans les autres départements franciliens…