Patrick Joy, pilote, photographe et archéologue aérien à la fois, est décédé à 62 ans. Il n’avait pas son pareil pour déceler la trace d’un vestige gallo-romain, invisible au simple promeneur.
Il avait ainsi redécouvert le prieuré de la Tour de Lay à Hérouville, détruit à la Révolution. « C’est vraiment incroyable quand on peut faire concorder une photo aérienne avec des descriptifs du XVIIe siècle », s’émerveillait-il.

Dans son Cessna 172, accompagné de son vieux complice Stanislas, il pistait les traces des trésors du passé et les racontait à des publics ravis, aux Amis du Vexin ou à ceux de Sauvegarde de la vallée du Sausseron. Dans le Val-d’Oise il avait repéré plus de 400 sites grâce à la photo aérienne. Son travail, Patrick Joy le comparait sans innocence à une femme qu’il frôlerait. Il l’avait raconté à la journaliste Laura Houeix dans l’Echo-Régional : « Les courbes que je vois, les cicatrices laissées dans la terre, tout cet espace je ne fais que le frôler, je reste loin de cette terre qui m’attire pour mieux saisir ce qu’il y a en elle ».

Historien, géologue, archéologue aérien  et pilote, finalement, Patrick Joy se faisait photographe pour servir toutes ces disciplines.
Il avait ainsi redécouvert le prieuré de la Tour de Lay à Hérouville, détruit à la Révolution. « C’est vraiment incroyable quand on peut faire concorder une photo aérienne avec des descriptifs du XVIIe siècle », s’émerveillait-il. « J’apporte une preuve que les sites existent. La photographie est là pour sauvegarder la mémoire. Je travaille pour témoigner de ce qu’il y a sous nos pieds. Tous les lieux sont des sites archéologiques. »

Patrick Joy avait raconté à Laura Houeix à quel point, en amoureux de la nature et de l’histoire, les transformations modernes l’indignaient souvent. « A Deuil-la Barre, ici même sous nos pieds, là où le maire a fait couler une grosse chape de béton il y a un site mérovingien avec une nécropole et des sarcophages. La mairie le sait, mais les fouilles archéologiques coûtent cher… »

Les obsèques de Patrick Joy auront lieu vendredi à Deuil-la-Barre, sa commune de résidence. Il avait 62 ans.