Le député-maire de L’Isle-Adam n’était pas candidat pour mener la liste UMP dans le Val d’Oise à l’occasion de l’élection régionale de mars prochain. Si aujourd’hui, il a accepté de mener cette mission, c’est parce que « le président de la République est venu vers lui ».

Rama Yade ne voulait pas venir dans le Val d’Oise. L’UMP voulait placer des « ténors » dans chaque département francilien. Nicolas Sarkozy a tranché et a finalement choisi Axel Poniatowski pour conduire la liste dans le département comme nous l’a indiqué le député-maire de L’Isle-Adam lors d’un entretien à l’Assemblée nationale. « C’est le président de la République qui est venu vers moi. C’est pour cela que j’ai accepté d’être tête de liste car à l’origine je n’étais pas candidat pour cette tâche » nous a-t-il confirmé. Maintenant que les dés sont jetés, « c’est avec fierté » qu’il va conduire la liste UMP aux côté de Stéphanie Von Euw, conseillère régionale sortante et adjointe au maire de Pontoise. La liste sera d’ailleurs dévoilée dans son intégralité « courant janvier » précise l’intéressé.

« Douze ans que la région dort »
 
A propos de Rama Yade, Axel Poniatowski estime qu’aujourd’hui « la page est tournée ». « Il faut la comprendre. Elle travaille à son implantation dans les Hauts-de-Seine. Elle y a passé son enfance, y a fait ses premiers pas en politique. C’est légitime » analyse-t-il.

Quant au programme de l’UMP pour cette élection, il devrait tourner autour de deux axes majeurs : la formation professionnelle et les transports. Deux thèmes pour lesquels, Axel Poniatowski tire un bilan négatif de la gestion socialiste. « Cela fait 12 ans que la région dort. Le conseil régional a fait très peu de choses dans ces domaines durant le mandat de Jean-Paul Huchon » conclut-il.