Lundi soir à l’université de Cergy-Pontoise le Secrétaire d’Etat au Grand Paris a rencontré différents acteurs du département qui en ont profité pour mettre en valeur les atouts du Val-d’Oise. Christian Blanc n’a fait aucune promesse concernant l’intégration du territoire dans le projet du Grand Paris, mais il s’est dit notamment conscient que Cergy Pontoise peut jouer un rôle majeur d’articulation entre Le Havre et Paris.  Il a également annoncé qu’il travaillait en ce moment sur le triangle Gonnesse/Villiers/Sarcelles. Les réactions des élus du Val-d’Oise n’ont pas manqué.

 Les différents protagonistes de la rencontre (acteurs politiques et économiques, et responsables de l’enseignement supérieur)  ont pu faire part de leurs attentes concernant le Grand Paris. "Pour l’instant, dans le projet du Grand Paris, le Val d’Oise n’y trouve pas son compte", a tenu à dire à Christian Blanc le président de la Chambre du Commerce et de l’Industrie de Versailles Val-d’Oise Yvelines. Pour  Jean-François Bernardin, le plateau de Roissy n’est pas suffisamment valorisé. Cependant, le représentant du monde économique veut faire confiance à l’Etat et croit en son ambition. Il reste néanmoins vigilant : "Nous ne développerons pas une activité suffisante dans le Val d’Oise si nous sommes exclus du Grand Paris".

Christian Blanc a répondu aux différentes interrogations qui ont été soulevées par l’auditoire. Le Secrétaire d’Etat à la Région capitale a notamment rappelé que la loi votée le 1er décembre à l’Assemblée Nationale était une loi qui incarnait l’engagement et les responsabilités de l’Etat face au projet du Grand Paris. Il a affirmé qu’elle n’était pas figée. Dans cet esprit, Christian Blanc a encouragé les représentants du Val d’Oise à être force de propositions.

Le Secrétaire d’Etat souhaite favoriser l’articulation Cergy-Pontoise-La Défense. Comme l’avait annoncé Nicolas Sarkozy en avril dernier, Christian Blanc a réaffirmé la volonté du gouvernement de désenclaver l’Ouest de Paris, en créant une ligne TGV Le Havre Paris. Il a assuré son soutien au projet de Cergy-Pontoise qui souhaite accueillir une gare TGV sur ce même axe. Il a déclaré qu’il se battrait pour que l’agglomération soit le lieu d’articulation entre Paris et Le Havre, sans pour autant faire de promesse. Car pour lui, c’est l’engagement des élus du département qui poussera ce projet de gare TGV.

http://www.dailymotion.com/embed/video/xbf8i2